Immobilier Paca » Comment évolue le marché immobilier sur la Côte d’Azur ?

Comment évolue le marché immobilier sur la Côte d’Azur ?

cote d'azur

Depuis de nombreuses années, la Côte d’Azur attire les investisseurs immobiliers. En effet, cette région est idéale pour concrétiser un projet immobilier. L’article qui suit donne un aperçu sur ce sujet.

A lire en complément : Les Secrets pour Trouver la Maison de vos Rêves en Val de Saône

Un marché qui a le vent en poupe

La Côte d’Azur possède de nombreux atouts, c’est principalement pour cela qu’elle est l’une des destinations préférées des acquéreurs. Et ce, notamment pour l’achat de maisons, ou bien d’appartements. L’engouement pour les logements de la Côte d’Azur peut s’expliquer par la démocratisation du télétravail. En effet, il est désormais possible de vivre sur la Côte d’Azur, tout en travaillant, par exemple, pour une société parisienne.

A lire également : Comment organiser une estimation immobilière avec une agence immobilière à Nice

Que ce soit pour les investisseurs nationaux ou internationaux, elle s’avère être une destination de choix. La Côte d’Azur et ses magnifiques paysages séduisent les futurs acquéreurs. Cette région bénéficie d’un temps ensoleillé durant presque toute l’année. Tous ces facteurs ont fortement contribué à l’exode des populations des métropoles vers les villes de la Côte d’Azur (Cannes, Nice, etc.).

Prix par mètre carré des logements

La crise sanitaire du COVID19 a suscité de nombreuses craintes par rapport à la chute du marché immobilier. Paradoxalement, une forte hausse du marché s’est produite. Il en a été de même pour le marché immobilier dans la région PACA. Les habitants des grandes villes ont constaté que les logements y sont beaucoup moins coûteux qu’à Paris.

Pour un appartement, la valeur moyenne est de 3783 euros par mètre carré, tandis que pour une maison, elle est de 4095 euros par mètre carré (juillet 2022), selon le site « Meilleurs agents ». En partant du prix initial, on estime cette hausse dans une fourchette de 10 à 20%. Cela dépend évidemment des zones concernées. Et ce, qu’il s’agisse des grandes surfaces (3 pièces, villas, etc.) ou des petites (2 pièces, studios, etc.).

fr_FRFrench